C’est bientôt le temps des vacances!

C’est la fin de l’année scolaire. Hélas! Tous les enfants ne voient pas arriver les grandes vacances avec le même enthousiasme.

♦♦♦

Doit-on faire travailler les élèves qui ont des difficultés d’apprentissage pendant l’été?

Imaginez-vous, la veille de vos vacances. Votre patron vous annonce que vous devrez retourner au bureau durant cette période. Mais il s’empresse d’ajouter que ce ne sera pas tous les jours, ni toute la journée, que ce sera bien pour vous parce que, lorsque reviendrez à temps plein, vous serez plus avancé dans vos tâches et fier de vous!

C’est un peu le discours que les adultes tiennent lorsqu’il s’agit de faire accepter à un enfant qui a des problèmes d’apprentissage qu’il devra travailler pendant l’été afin d’améliorer ses résultats scolaires.

Si on réfléchit à ce que nous adultes nous vivons, il deviendra plus facile de prendre des décisions appropriées.

Ainsi, nous savons tous que, lorsque nous sommes fatigués, il est préférable de faire un arrêt et de s’accorder une période de repos plutôt que de s’entêter à continuer.

Les élèves qui ont des problèmes d’apprentissage doivent fournir beaucoup plus d’efforts que la moyenne des autres enfants. De telle sorte qu’à la fin de l’année scolaire, une grande fatigue physique, émotive et cognitive s’est installée. Il est clair que, dans ces conditions, les apprentissages peuvent difficilement se réaliser.

♦♦♦

Voici une formule qui, dans ma pratique, s’est avérée très efficace.

1 – À partir de la fin des classes, ce sont des vacances-vacances, il n’y a aucun travail scolaire. On s’amuse, on vit sa vie d’enfant et ce, jusqu’à la fin juillet.

2 – Début août, la plupart des enfants ont bien profité de leurs vacances et ils commencent parfois même à s’embêter. Mais, bien entendu, pas au point de vouloir retourner à l’école! Cependant c’est une période où votre enfant a l’esprit reposé. Il est alors en mesure de reprendre, sur une base régulière et pour de courtes périodes, des tâches scolaires. C’est le meilleur moment pour faire un travail efficace de rattrapage.

Il est important d’installer une routine (même heure, mêmes jours) afin de préserver la motivation. Ainsi, vous établissez avec votre enfant un horaire fixe, par exemple 6 heures / semaine répartis sur 3 jours (ex. mardi, mercredi, jeudi).

3 – Vous arrêtez le travail une semaine avant la reprise des classes. Ainsi il peut à nouveau profiter pleinement de ses vacances avant de retourner à l’école.

♦♦♦

Il est essentiel d’expliquer à votre enfant, avant même la fin des classes, comment se dérouleront ses vacances, les différentes étapes et l’horaire prévu pour le mois d’août.

Si vous désirez plus d’informations vous pouvez me contacter.  C’est avec plaisir que je vous répondrai.

Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes, petits et grands, d’excellentes vacances!

Denise Beauchemin, orthopédagogue

Le 19 juin 2017

© Tous droits réservés